9-L'entrée rue Thys ? Absurde ! Des preuves ?

Publié le par CARSAN


Une voiture brûle* rue Thys, en pleine journée

Les véhicules allant à la Clinique et ceux en venant ne peuvent plus passer ! Mais l'entrée route de la Wantzenau est fermée ! La police, venue sur les lieux, envoie rue de  Loutherbourg les véhicules quittant la Clinique , tandis que les autres utilisent la piste cyclable pour rejoindre la Clinique ! Et s'il y avait eu une urgence ?

* incident et non geste de malveillance !

Témoignage recueilli auprès d'une personne ayant assisté à la scène fin Août 2009.


Camions et bouchons


Au lieu d'accéder directement à l'aire de livraison à partir de la route de la Wantzenau, les camions livrant la Clinique, eux aussi, font le grand tour !
On leur a réservé une entrée de service à moins de 7 mètres des logements de CUS Habitat (voir article 6 : "l'horreur pour les riverains"). Mais cette entrée est si malcommode que des camions sont obligés d'utiliser l'accès principal du parking
Et dans les deux cas, ces véhicules sont obligés de faire plusieurs manoeuvres, provoquant plus d'une fois des bouchons s'allongeant jusqu'à la rue de la Renaissance ! Que se passera-t-il si un patient est amené en urgence ? Et si une personne doit être emmenée de toute urgence au Nouvel Hôpital Civil,  comme ce fut le cas au début du mois d'Août pour le malade qui avait fait un accident vasculaire cérébral à la Clinique ???


Un stop décoratif, mais nullement dissuasif !

Le panneau "stop" est censé obliger les véhicules quittant la Clinique à s'arrêter pour laisser le passage à ceux qui s'engagent dans la rue de Loutherbourg. Tous les témoignages démontrent qu'il n'en est rien.  A quand l'accident ? En attendant, les altercations sont nombreuses, témoignant de la tension qui s'aggrave !


Des mini giratoires dangereux !


Fin Août : encore un accrochage au carrefour Angle Lejeune Renaissance !


Quand se décidera-t-on à revenir au bon sens :
rouvrir l'entrée historique route de la Wantzenau ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article